Desmotsdesimages

7 septembre 2013

L’atelier 20

Publié par Des mots...Des images... dans Atelier d'écriture, L'ATELIER

… Cela fait longtemps que Maman ne m’avait pas parlé de ses ressentis au travail et je suis touchée qu’elle se confie ainsi. Je la quitte en la remerciant vivement pour leur venue prochaine à la capitale et lui redis ma hâte à les accueillir jeudi.

… Suite

Il est déjà midi.

A peine raccroché et posé, le téléphone résonne: un SMS de Delphine. Nous n’avons pas fixé de lieu de rendez-vous pour aller au loft des Epinettes. Je lui renvoie un message en lui donnant rendez-vous à 14h, place de Clichy, au café à l’angle de l’avenue de Clichy et de la rue Caulaincourt. Aussitôt, je reçois un « OK » de confirmation.

Sur ma boîte mail, Christian m’a répondu en envoyant le fichier Word du contrat que j’envoie illico presto à mon père. Christian, dans son mail, me félicite pour cette location-accession et a été très content de travailler avec maître Weiss sur ce dossier. Je le remercie et lui promets de le rétribuer d’une manière ou d’une autre: tout travail mérite salaire. Je lui propose de lui faire un tableau ou une petite sculpture sur le thème de son choix.

J’arrive place de Clichy vers 13h, ce qui me laisse le temps de prendre un plat du jour: une excellente blanquette de veau avec des pommes-vapeurs. Delphine arrive en avance et nous prenons un café ensemble avant de rejoindre la rue des Epinettes. Je n’ai pas oublié l’appareil photo, ni mon mètre mesureur, ni mon petit carnet. J’en profiterai pour prendre toutes les cotes afin de poser sur papier le plan d’aménagement du loft que j’ai dans la tête.

Heureusement que le temps s’est éclairci par rapport à hier, j’arriverai ainsi à avoir des photos suffisamment lumineuses pour donner à mes parents un aperçu le plus réaliste possible des lieux avant qu’ils ne le voient le week-end prochain.

Delphine, en découvrant la grille, le petit jardin, la porte art-déco et la verrière tombe déjà sous le charme du lieu. Je lui suggère d’ouvrir elle-même la porte et de jeter un premier coup d’œil avant que nous n’entrions dans l’appartement. sa réaction est immédiate:

 » -Quelle lumière! Quel espace! Tout ce qu’il faut pour un atelier d’artiste. Tu tu vas pouvoir vraiment t’installer et diviser l’espace pour avoir un lieu de vie très agréable et un atelier de belle taille. Raconte un peu comment tu veux aménager.

- Je veux un atelier fermé pour protéger mon espace de vie des poussières et des odeurs mais en même temps j’imagine garder un communication visuelle entre les deux lieux, pour ne pas perdre l’esprit loft. Alors, je pense qu’une vitre de même style que les verrières pourrait répondre à cela. Qu’en penses-tu?

- Effectivement, tu garderais l’esprit du lieu tout en ayant deux espaces bien distincts. Maintenant, il faut que tu sois sûre  de vouloir garder ce lien entre vie professionnelle et vie personnelle.

- C’est vrai. Je pourrai toujours masquer les vitres par un rideau ou un store si jamais je veux me couper de mon boulot. Je suis gênée d’engager des travaux importants car les Juliet ne veulent pas de ma participation financière. Pourtant, quitte à faire des travaux autant que ce soit pérenne.

- Peut-être que tu vas pouvoir négocier un apport si tes demandes atteignent un budget trop conséquent?

- A voir… Hormis la verrière, les dépenses pour l’atelier seront assez minimes: un point d’eau essentiel, des prises électriques pour brancher mes outils et des placards pour ranger mon matos. J’ai déjà mon établi et mes tableaux muraux pour accrocher les petits outils. Je pense ne rien avoir oublié.

- Idyllique cet espace de travail! je crois que si je m’y remets je te solliciterai de temps en temps pour squatter ton atelier les week-ends.

- Pourquoi pas? Si tu n’arrives pas trop tôt pour que je puisse faire mes grasses mat’.

- Bon, passons à l’espace de vie. Comment l’envisages-tu?

- Un grand salon-séjour-cuisine très lumineux et un espace nuit avec deux chambres et une salle de bain. Ainsi, je pourrai recevoir famille et amis. J’aurai pu, égoïstement avoir une très grande chambre avec dressing et grande salle de bain mais je préfère pouvoir recevoir confortablement du monde. Dormir dans le salon n’est jamais très agréable. Ca va pour une nuit ou deux mais au-delà cela devient gênant pour une bonne cohabitation. Je pense qu’il y a suffisamment d’espace pour y mettre de grands placards ce qui évitera de m’encombrer de meubles. Je vais faire appel à France 5 et leur émission « La maison france5″ pour faire cet aménagement ou l’aménagement de l’entrée du loft… C’est ma sœur qui m’en a parlé et pourquoi pas essayer? Ca peut être rigolo. Tu connais l’émission?

-Oui, il y a deux architectes d’intérieur qui te propose chacune un projet et tu choisis. J’aime bien regarder cette émission, ça donne des idées.

- Je ne l’ai jamais vue car je n’ai pas la télé. je préfère écouter de la musique ou la radio. Je trouve que l’image capte trop l’attention et  empêche parfois le recul nécessaire à la pensée. Et puis je suis tout le temps dans le visuel, ça fait du bien de déconnecter par moment. Finalement, participer à cette émission est peut-être une idée à retenir?

- J’imagine que tu veux faire ton côté nuit à l’opposé des verrières?

- Oui, je réserve la verrière pour éclairer l’espace salon-salle à manger-cuisine. J’ai un peu peur de la consommation électrique pour chauffer l’hiver car la verrière est vraiment ancienne et bien sûr en simple vitrage. Jacques et Dominique avait fait installer un chauffage au sol avec pompe à chaleur que tu as pu voir au jardin. ils m’ont dit que c’était relativement économique mais que quand il faisait très froid il fallait un moyen de chauffe complémentaire. C’est pour cela qu’il y a un poêle.

-Il faudrait que tu en aies un aussi dans l’atelier. Tu arrives à imaginer tes meubles ici?

- Oh oui! Je ne vais pas me lancer dans des frais supplémentaires, il faut déjà que je voie comment je m’en sors du prêt, du loyer et des charges. Peut-être faudra-t-il que je chine un ou deux fauteuils pour adapter le salon à l’espace? Je vais déjà demander aux Juliet d’aménager l’atelier, la cuisine et la salle de bain. Pour le reste, les chambres et l’entrée mon père pourra peut-être me filer un coup de main. Je ne perds pas de vue cette idée de France5. Je ne veux pas que les Juliet aient trop de frais étant donné l’opportunité qu’ils m’offrent déjà.

- C’est vrai qu’on ne peut pas rêver mieux à Paris en 2012. Tu dois être née sous une bonne étoile. Te rends-tu compte? D’ici le mois de février tu seras ici chez toi. Un rêve à Paris!

- Après l’installation de l’expo à la galerie B de Pont-Aven, je pendrai la crémaillère: ce sera la grosse fiesta. Bon, il faut que je fasse des photos et que je prenne des mesures pour réaliser mon plan. Tu vas m’aider. A deux, c’est plus facile de déterminer les espaces et de mesurer. « 

Je divise l’appartement en deux: l’atelier d’un côté, mon espace de vie de l’autre. Dans l’appartement: une entrée qui dessert l’atelier et le loft; dans l’espace de vie: un salon-salle à manger-cuisine , deux chambres au fond et une salle de bain entre les deux.

Dans l’atelier: un point d’eau, un immense placard, un établi en coin, un  bureau et un grand espace que je pourrai moduler à mon aise, selon les travaux en cours.

Delphine m’aide à définir les différents coins et recoins. Cela sonne comme un jeu pour elle. Pour moi, je commence à m’approprier les lieux et à imaginer l’espace idéal dans lequel je souhaite évoluer. Le fait de poser sur papier le plan me rend plus palpable la réalité de ce que je vis actuellement, bien que je ne sois en rien assurée que les Juliet acceptent mon plan.

Finalement l’idée d’une séparation vitrée entre atelier et loft tombe d’elle-même car la seule possibilité serait de la faire dans le coin cuisine et cela en rendrait l’espace peu fonctionnel. Et puis, deux espaces séparés c’est très bien pour trouver un équilibre entre  vie professionnelle et  vie privée.

« - Je vais contacter mon ami Romain qui est archi pour qu’il reporte mon projet sur un plan en bonne et due forme.

- Qu’est-ce que tu connais comme monde, Cécile!

- Romain, je l’ai connu en 2000 dans une soirée avec des amis de la Sorbonne. Nous sommes restés en contact depuis. Il est marié, a deux enfants mais est resté le même malgré la superbe réussite du cabinet d’architectes qu’il a monté avec un pote de promo. Nous nous entendons vraiment bien avec sa femme Céline aussi. Nous partageons l’amour de la montagne et avons fait plusieurs séjours ensemble dans les Alpes. Léa et Mathis, leurs deux enfants de sept et cinq ans sont adorables et très bien éduqués. Céline est éducatrice de jeunes enfants dans un centre qui accueille des jeunes mères à la dérive dans le XIème.

-J’ai un pote comme ça mais il vit à Bordeaux alors nous nous voyons de moins en moins. Le fait d’être partie au Canada m’a un peu coupée de mes amis. Certains sont venus à Toronto, mais la distance a fait son travail. Depuis que je suis rentrée en France, je n’ose pas reprendre contact. J’ai peur de ne pas retrouver les gens tels que je les connaissais et de me retrouver en décalage: beaucoup sont aujourd’hui installés en couples.

-Tu devrais donner signe de vie et tu verras bien qui te réponds et comment se passent les retrouvailles. Regarde nous! Seize ans sans se voir et une complicité qui renaît. On ne peut pas présager du devenir des relations amicales…

-Tu as raison, et puis le tri sera peut être vite fait. Il faut « juste » que je sorte de ma réserve: plus facile à dire qu’à  faire!

Dis-donc, je crois que nous avons plus qu’esquissé ton plan d’aménagement, non? Je t’invite chez moi pour l’apéro et ensuite on pourra se faire un petit resto sympa, il y en a quelques-uns dans le quartier. Qu’en penses-tu?

-OK. Merci pour ton aide précieuse, cet après-midi. Allons-y »

L'atelier 20 dans Atelier d'écriture latelier-201-300x218

A suivre…

 

Une Réponse à “L’atelier 20”

  1. GAUTIER dit :

    Bonjour,

    L’Atelier 20 est une marque déposée auprès de l’INPI depuis 2011.

    Merci de choisir un autre nom.

    Cdlt

Laisser un commentaire

benuzdansleblog |
Youngkempe |
MICHTO OU LA HAINE CRESCENDO |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ecrivainamateurfr
| Lancel2012
| littérature et société 2012-13